Comment Faire un Vivarium ?

Nous avons réalisé un comparatif et un guide d’achat des meilleurs vivariums, afin de vous aider dans votre recherche.

Les vivariums désignent des enclos (fréquemment tropicaux) où cohabitent plantes et animaux terrestres. Les paludariums ajoutent un point d’eau où habitent des animaux aquatiques. Concevoir un environnement viable est un véritable art notamment puisque les plantes et les animaux ont fréquemment des besoins qui sont très variée.

Les Différentes Étapes à Suivre pour Faire un Vivarium

Comment Faire un Vivarium

Choisissez les Animaux et les Plantes que vous Désirez Disposer dans votre Vivarium

Déterminez si les besoins classiques font qu’il soit incompatible (par exemple, les grenouilles doivent évoluer dans un environnement extrêmement humide tandis que les cactus demandent un environnement plutôt sec).

Prenez un aquarium ou un terrarium de taille adaptée

Conservez à l’esprit que les animaux doivent être souvent en mouvement et que les plantes doivent avoir un minimum d’espace afin de pousser. Un aquarium s’apparente à une cage en verre s’ouvrant seulement par le haut. Les terrariums quant à eux intègrent en temps normal des portes coulissantes (ou si vous préférez à charnières) sur l’un de leurs côtés ce qui en optimise l’accès.

Il est également possible de concevoir vous-même l’enclos. Dans ce but, vous aurez besoin de différents éléments que sont le verre, le bois, le silicone ainsi que de polyépoxydes, sans oublier le ciment. Vous pouvez aussi façonner votre enclos de nombreuses façons.

Si le taux d’humidité ainsi que la température de l’environnement ambiant s’avèrent être adéquats, il est possible d’arroser le substrat de la plante, et cela à n’importe quel niveau, au moyen d’un siphon (U inversé) qui est directement relié à l’aquarium.

Ce mécanisme peut être abaissé, surélevé ou bien remplacé selon la croissance des racines, de la profondeur du substrat ainsi que des spécificités hydrophiles du ou des substrats. Notez que si vous vous servez de plantes étant auparavant empotées, nettoyez de façon minutieuse les racines avec de l’eau dans le but de supprimer les éventuelles traces d’engrais toxiques avant de les planter dans l’équipement.

Effectuez un double fond

Si c’est un vivarium à environnement tropical ou tempéré, pensez à un double fond. A contrario, les vivariums désertiques ne demandent pas de double fond puisque peu d’arrosage doit être effectué. Un double fond offre la possibilité au surplus d’eau de s’accumuler au fond du vivarium. Ainsi, cela évite de submerger les racines des plantes.

Il y a deux genres de double fond : ouvert ou rempli. Un double fond rempli intègre une couche de gravier ou de galets d’argiles expansée de 2,5 à cinq centimètres de profondeur, englobée d’un écran protecteur afin que les saletés ne puissent pas rentrer. Un double fond ouvert se caractérise par un bout de carton de boîte d’œufs basé sur un film PVC, englobé par un écran protecteur. Les deux genres sont adéquats et chacun a ses propres avantages et inconvénients.

Posez l’arrière-plan et le décor

Les différents éléments du décor peuvent être fixés grâce à du silicone ou bien de la colle chaude. Prenez en compte que la colle une fois qu’elle est sèche doit être inactive et ne pas présenter un quelconque danger pour les animaux présents dans le vivarium.

Citons quelques exemples de décors possibles : écorces, bois, rochers, plastique déguisé, mousse déguisée, ornements ainsi que d’autres éléments décoratifs. Signalons que la totalité des éléments disposés dans le vivarium doivent être non toxiques et propres. Les différents éléments ramassés dehors doivent au préalable être parfaitement nettoyés avant d’être mis dans le vivarium.

Mettez un couvercle

Un écran protecteur permettra de stopper l’humidité ambiante. Ainsi, elle ne pourra pas pénétrer dans le vivarium conservant par conséquent un taux d’humidité plutôt bas. Si vous optez pour un couvercle de verre, qui est composé de 90 à 95 % de verre et de 10 à 15 % de protection, cela permettra d’avoir un taux d’humidité assez haut dans le vivarium. Or, les couvercles en verre classiques ainsi que les écrans protecteurs stoppent beaucoup de rayons UV. Il faut par conséquent poser des lampes UV au sein du vivarium.

N’oubliez pas de la lumière

Les plantes demandent un éclairage qui dégage le spectre complet de couleurs. La température de l’éclairage doit être située entre 5 000 et 7 000 K pour une croissance sans faille. La majorité des ampoules domestiques basiques émettent une température beaucoup moins haute que 5 000 K tandis que les ampoules « bleues » peuvent dégager nettement plus de Kelvins.

à Voir aussi : Notre Test du Vivarium Flamingo – Trias 405576

Disposez l’équipement

L’équipement intègre un thermomètre, un hydromètre, des pompes, des filtres ainsi qu’un chauffage sous et à l’intérieur du réservoir.

Intégrez le substrat

Il existe une grande palette de substrats vendus dans des magasins spécialisés. Souvent, il est préférable d’acquérir des substrats en commerce au lieu de les récupérer en dehors. Autant les plantes que les animaux possèdent leurs substrats favoris. N’hésitez pas à vous renseigner à ce propos.

Un vivarium à environnement tropical ou tempéré pourrait posséder une couche de tourbe, d’écorce de terre noire et de sapin, avec une couche de mousse de sphaigne, recouverte elle-même avec une couche de feuilles. Concernant un vivarium doté d’un environnement désertique, il demandera pour sa part uniquement une couche de sable avec un peu de gravier dans certaines zones.

Ensuite, ajoutez de l’eau déchlorée

Nous vous conseillons de mouiller de façon égale tout vivarium à environnement tropical ou tempéré afin d’éviter que diverses zones soient trop mouillées en comparaison à d’autres. Un vivarium désertique n’aura en règle générale besoin que d’une simple assiette d’eau.

Plantez la végétation tout en pensant à l’espace pour qu’elle grandisse

Gardez à l’esprit que chaque plante a des besoins spécifiques comme l’humidité du sol, le niveau de luminosité ainsi que la fréquence d’arrosage.

Allumez le vivarium

Le vivarium se stabilisera de lui-même en une journée, voire plusieurs semaines. Après qu’il se soit stabilité, veillez à contrôler la santé des plantes et à vérifier les fonctions du vivarium sans déranger les animaux présents. Ce conseil est encore plus important quand des points d’eau sont installés.

Évaluez la santé des animaux

Mettez en quarantaine les nouveaux animaux que vous venez d’acquérir afin de parfaitement évaluer leur santé. Cette phase est primordiale dans le but d’éviter une éventuelle contamination du vivarium. Sachez qu’une période de quarantaine d’une à quatre semaines est recommandée.

Et enfin, placez vos animaux en quarantaine dans le vivarium

Contrôlez de façon rigoureuse leur acclimatation durant une à deux semaines. C’est l’instant de vous relaxer et de bénéficier de votre environnement.

Quelle Structure ?

Il est vivement conseillé d’investir dans un vivarium à ouverture latérale, même si un aquarium basique restreint les évasions des reptiles. Or, en étant plutôt sérieux par rapport à l’ouverture et la fermeture, un vivarium est un lieu de vie idéal pour un lézard. Il est aussi conseillé de choisir des parois lisses.

Si vous choisissez une cage en bois, recouvrez-la de polyuréthane. Il s’agit d’un composant imperméable afin d’optimiser le nettoyage plus compliqué avec ce genre de matériaux. En outre, sachez que la cage en fil de fer doit être tout simplement proscrite. Effectivement, elle ne retient pas la chaleur et peut engendrer des lésions tels que des dermatites sur les pattes du reptile.

Il est préférable de se diriger vers une ouverture latérale, ce qu’intègre les vivariums, au lieu d’une ouverture située au-dessus de la tête du reptile. En effet, cela le rendra plus que craintif quand quelqu’un s’approchera de lui. Dans leur milieu naturel, les prédateurs viennent attraper le lézard par dessus.

Quelles Dimensions ?

Les dimensions dépendent essentiellement de l’espèce de reptile que vous possédez mais aussi de sa taille. Le vivarium doit être assez grand afin d’intégrer deux zones de température : l’une chaude et l’autre froide. Par contre, il ne doit pas être trop grand.

Effectivement, il doit être parfaitement adapté au comportement actif du reptile. Nous vous recommandons une longueur correspondant à environ trois fois la taille du reptile. Pour ce qui est de la profondeur, elle doit être au minimum d’une fois et demi la taille de l’animal, tout comme sa hauteur.

Quelle Température ?

La température de l’animal dépend essentiellement de la température extérieure. La température de votre vivarium dépendra directement de l’espèce de reptile adoptée. Elle ne sera pas la même selon le milieu d’origine. Pensez également à disposer un thermostat afin de réguler la température selon les besoins du reptile.

Une zone froide ainsi qu’une zone chaude sont indispensables. Diverses sources de chaleurs sont disponibles dans les magasins spécialisés : il y a tout d’abord les tapis chauffants à mettre directement sous le vivarium. Cependant, il ne faut pas que votre animal entre en contact avec cette source de chaleur, sinon il pourrait se brûler.

Il existe également les lampes en céramique à mettre au-dessus du vivarium. La plupart du temps utilisé pour le point chaud du reptile. Signalons que les températures doivent diminuées quand le lézard est en repos et durant la nuit. Quand votre reptile lézarde, il est aussi primordial de lui donne une source de lumière artificielle (si vous préférez lampe fluorescente).

à Voir aussi : Notre Test du Vivarium Terapod Fin Chêne 24

animaux